Comment passer une nuit en igloo quand on est frileuse?

Publié le par Pomme la pionnière

Aujourd'hui un article pour les aventurières...

 

J'ai passé une nuit en igloo et voici un retour d'expérience pour les douillettes :

 

1 RESTER AU SEC

Pour cette problématique là, j'avais tout prévu, Gore Tex intégrale (gants compris!) avec du rechange au cas où, et une doudoune bien chaude pour le soir, quand on est fatiguée d'avoir creusé toute la journée et que la nuit approche.

A savoir: il existe des solutions imperméabilisantes spécial Gore Tex qu'on met dans la machine à laver avec les vêtements qu'on veut ré imperméabiliser. C'est bien de le faire avant une expédition pour être sûre de rester au sec.

2 DORMIR A PLAT

Les connaisseurs le savent, rien de pire qu'un bivouac en pente... et bien j'ajouterai : si, un bivouac en pente sur la neige! car la neige, ça glisse!

J'en ai malheureusement fait l'expérience et j'ai eu l'impression de dormir sur une piste de luge, donc pas vraiment dormir. Veillez bien donc à creuser l'igloo de manière à avoir une plate forme à l'intérieur.

Autres solutions quand la quantité de neige ne permet pas de faire un fond plat: ajouter une petite bosse en neige pour pouvoir caler le dos et les fesses au dessus, ou bien mettre quelque chose en travers de l'entrée du tunnel d'accès, en l'enterrant un peu dans la neige pour en faire un appui solide.

J'ai échappé à ça, mais nombreux sont les gens qui glissent à l'extérieur de l'igloo pendant la nuit et se retrouvent en chaussettes, dehors, dans leur duvet... on est d'accord, les filles si on peut éviter ça...

3 AVOIR RAISONNABLEMENT CHAUD (OU EN TOUT CAS PAS TROP FROID)

Alors là, je dois dire que je n'ai pas lésiné sur les moyens, je suis partie avec un sac énorme contenant duvet, sac de soie, intérieur de duvet en polaire, sur sac en Gore Tex, deux couvertures de survie... Un peu exagéré? Ben non, parce qu'une fois couchée, impossible de m'endormir, j'étais parcourue de frissons incontrôlables, j'ai donc opté pour mon plan de secours: la couverture chauffante.

Il s'agit d'une couverture genre chaufferette à usage unique, on ouvre l'emballage et elle chauffe à 50°C au contact de l'air. Je l'ai mise dans mon duvet, contre mon dos et j'ai eu chaud toute la nuit, attention quand même, car le haut de l'igloo s'est affaissé d'environ 30cm pendant la nuit, alors que l'affaissement normal est de 15 cm.

Si c'était à refaire, je découperais la couverture en deux pour n'en garder que la moitié, largement suffisant pour garder une température confortable, et moins risqué, car un igloo qui s'effondre c'est flippant.

 

Voilà, j'espère avoir apporté des infos intéressantes à mes consœurs baroudeuses, oui, je m'adresse plus particulièrement aux filles, car c'est plus spécifique pour nous de s'intégrer dans des activités pratiquées principalement par des hommes.

J'ai expérimenté d'autres situations "extrêmes", j'ajouterai des témoignages au fur et à mesure dans ce blog, et en attendant, n'hésitez pas à me poser vos questions, car 1 femme avertie en vaut 2!

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

COMPARABANQUES 25/02/2017 07:37

De bonnes informations, merci pour cet article